L'HISTOIRE DE L'ÉVEIL

L'ÉVEIL DE LYON...

toute une histoire...


L'ÉVEIL de LYON prend naissance en 1911, déclaré au journal officiel le 23 juin 1911. Son pied à terre se trouvait dans les locaux de la paroisse du Saint Nom de Jésus, situé dans le Pâté Tête d'Or, Bugeaud, Masséna, Vauban.

Cela commence par la création de la clique, musique instrumentale qui prendra l'habitude d'animer les rues du quartier et les différents rassemblements de la ville.

La section Basket prendra naissance aux alentours de 1920 ; elle évoluera sur la cour du 117 rue Vauban au dos de l'église. Les Basketteurs auront alors l'avantage du soutien de nombreux publics à la sortie des messes.

Pendant les années de guerre comme la plupart des associations semblables l'ÉVEIL de LYON se mit en sommeil.

Après la guerre une fusion se fit avec une association sportive de Villeurbanne qui prit le sigle de ASVEL (Association Sportive Villeurbanne Éveil de Lyon) ; après une entente bénéfique, L'Éveil retrouva son indépendance, l'ASVEL continuera sous le sigle de la fusion.

A la même époque la gymnastique deviendra une sous-section de l'Éveil sous le nom de l'Espérance des Brotteaux. De la compétition, elle passera à la gymnastique volontaire d'entretien.

Le volley-ball sera le sport phare pendant les années 60, spécialement le volley-ball féminin qui devra interrompre son parcours, faute de salle et d'infrastructure.

Déjà à cette époque l’Éveil de Lyon était en proie à des difficultés dues aux manques d'infrastructures dans le quartier du sixième arrondissement de LYON. Ce sera aussi la découverte du ski et de la montagne sous l'égide des Jeunes des Brotteaux avec un chalet au nom immémorable de la montagne "Le chalet de Chinaillon". C'est encore le temps du tennis de table qui évoluera très haut, pour disparaître toujours pour la même raison : faute de salle.

En 1967, va naître le petit Poucet de l'Éveil sur les cendres du patronage du Saint Nom de Jésus. La section Football va devenir le géant avec ses 400 licenciés d'aujourd'hui. Mais il semblerait que le foot sous le nom Éveil se pratiquait déjà en 1920 au stade de la Viabert. Sont nés, aussi tout au long de l'histoire de l'Association, le Yoga et le Cercle Lacordaire, du nom du célèbre dominicain, frère de ceux qui ont fondé le couvent et l'église du Saint Nom de Jésus. Le cercle sera le côté "cour" de l'église, où on joue aux boules autour d'un verre de l'amitié.

L'ÉVEIL de LYON aura toujours été une affaire d'Hommes et de Femmes qui partagent temps, passion et compétence. Comme toutes les histoires d'hommes, elle connaîtra les exaltations et les déceptions, mais quand quelqu'un s'en va il y en a toujours un autre pour prendre le relais. Les Hommes passent, l'Éveil demeure sans doute parce que les hommes ont fait passer l'Éveil avant eux-mêmes.


© 2011 EVEIL DE LYON BASKET - 69006 LYON 6EME ARRONDISSEMENT   

Corentin Bonjour - 2018-2019